Coûte que coûte

Seconde main : la bonne affaire ?
Durée : 26min
Près d’un belge sur trois achète ou vend en seconde main ! Ce phénomène que l’on pensait, il y a quelques années, en perte de vitesse est au contraire en train de grignoter de plus en plus de parts de marché. C'est la perspective de faire une bonne affaire, de trouver la perle rare mais aussi la philosophie du recyclage, de la récup qui prend de l’ampleur... Via le web, bien sûr, mais pas seulement ! Les brocantes hebdomadaires et bonnes vieilles « boutiques de troc » ont de plus en plus la cote. Qui est gagnant dans ce marché ? L’acheteur, le vendeur ou la société intermédiaire ? Coûte que coûte répond à ces questions pour vous.
Retour à la navigation