Un crime parfait ?Un tueur rôde en bas de l'immeuble

57min
Juvisy-sur-Orge, 27 novembre 2011, le corps de Nathalie Davids, une jeune femme de 35 ans, laborantine à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière, est retrouvé dans le parking de son immeuble. Elle a reçu sept balles de calibre 7.65 mm, dont une dans la tête. Cet acharnement laisse immédiatement penser à un crime passionnel. Très vite, un homme est interpellé. Il s'appelle Michel Courtois et ce cinquantenaire a tout du coupable idéal. Econduit par la laborantine, il la harcelait jours et nuits par téléphone. L'affaire semble bouclée et pourtant... En moins de trois mois, trois autres personnes vont trouver la mort : Jean-Yves Bonnerue, un cadre technique de 52 ans, Marcel Brunetto, un retraité de 81 ans et pour finir Nadia Lahssen, une mère célibataire de 48 ans. Les policiers sont sur le pied de guerre. Tout laisse penser qu'un tueur en série sème la terreur en banlieue parisienne, car les 4 victimes ont toutes été tuées avec un pistolet de calibre 7.65 mm. Au plus haut niveau de l'Etat, on redoute le pire, d'autant qu'au même moment, un autre tueur fait la une de l'actualité : il s'agit de Mohammed Merah. Alors une question taraude les enquêteurs : comment expliquer que les meurtres s'enchaînent alors que Michel Courtois est en prison ? L'homme est-il le commanditaire de ces meurtres en série ou la police s'est-elle trompée sur le coupable ? Retour sur une affaire qui a fait trembler la France...
Un crime parfait ?
Ce magazine de faits divers ouvre des dossiers criminels, explorant sans relâche ces histoires qui nous font frémir. Meurtres irrésolus, grand banditisme, faux coupables, crimes passionnels, disparitions... Chaque semaine, François Troukens vous fait découvrir un document inédit.